Planète

Énergie

Chez International Paper, nous nous attachons à l'amélioration continue par la réduction de notre empreinte carbone et l'accroissement de notre efficacité énergétique.

Les processus de fabrication d'International Paper génèrent et consomment de grandes quantités d'énergie. Depuis plus de dix ans, International Paper se concentre sur l'amélioration de son efficacité énergétique. L'énergie représentant un coût important, il est logique d'un point de vue financier comme environnemental de réduire notre consommation d'énergie. Au cours des cinq dernières années, nous avons investi 424 millions de dollars dans le but de réduire nos achats d’énergie annuels de 14 trillions de British Thermal Units (BTU). Cette réduction d’énergie représente 4500 wagons de charbon ou l’énergie requise pour chauffer une ville du Mid-West des Etats-Unis  d’une population de 125 000 habitants pendant un an.

Les améliorations d'efficacité énergétique réduisent la quantité d'énergie dont nous avons besoin pour fabriquer nos produits, ce qui entraîne une baisse de la consommation de  ressources et une réduction des émissions.


La production de pâte et de papier est la principale activité de fabrication pour la plupart des produits International Paper. Nous employons le procédé de fabrication de pâte kraft par lequel le bois est cuit dans une solution alcaline pour séparer les fibres du bois des colles et sucres naturels qui assurent l'intégrité de l'arbre. Le papier est ensuite produit à partir des fibres et les sucres séparés sont utilisés comme biocarburant pour générer de l'énergie.

Notre production d'énergie utilise d'autres sources d'énergie à biomasse comme les résidus forestiers (ex. écorce). Cette utilisation efficace des ressources permet à nos usines d'être alimentées à environ 72 pour cent par de la biomasse renouvelable au bilan carbone neutre. Essentiellement, les mêmes arbres qui fournissent la fibre de bois à la base de nos produits fournissent aussi efficacement la majeure partie de l'énergie nécessaire à la fabrication des produits eux-mêmes.

Nous achetons du carburant et de l'électricité pour le reste (environ 28 pour cent) de l'énergie nécessaire à l’alimentation de nos usines. Nous pensons pouvoir réduire encore l'utilisation des combustibles achetés, en particulier les carburants fossiles (charbon, gaz naturel, pétrole et autres), et de la vapeur et l’électricité achetées. Nos opérations de transformation et autres opérations non liées à la fabrication ont également un impact mais il représente moins de 5 pour cent de notre consommation totale d'énergie.

En 2015, l'efficacité énergétique de nos usines s'est améliorée de 4,7 pour cent comparé à notre référence de 2010. Huit d'entre elles ont établi des records mensuels d'efficacité énergétique au cours de l'année 2015.