Planète

Déchets solides

Une gestion efficace des déchets est importante  à la réalisation de nos objectifs de fabrication et de durabilité de premier plan mondial.

En 2014 nous avons établi notre objectif de durabilité volontaire pour les déchets solides. Nous avons également approuvé une « norme de performance de gestion des déchets » internationale qui définit les pratiques acceptables de gestion des déchets au niveau mondial. Nous réutilisons déjà à profit environ la moitié de nos déchets de fabrication résiduels. La nouvelle norme exploite les principes de l'Excellence de fabrication afin de maximiser l'efficacité et de réduire les déchets. Elle correspond par ailleurs à l’objectif de développement durable concernant les déchets solides que nous avons récemment adopté.

Une réduction de 30 pour cent d'ici à 2020 semble être un objectif ambitieux, car les ressources nécessaires pour y parvenir sont limitées et  dans bien des cas, le coût de la réutilisation excède celui d'une élimination économique via une décharge située sur place.


Une gestion efficace des déchets est importante à la réalisation de nos objectifs de fabrication et de durabilité de premier plan mondial.


Le leadership est un élément clé pour atteindre notre objectif de gestion zéro déchet. Certains de nos plus importants sites de transformation n’ont pratiquement aucun déchet à envoyer en décharge. Ceci montre les efforts de recyclage et l’efficacité déployée pour réduire la quantité de déchets. À mesure que les nouvelles technologies de séparation des déchets deviennent plus rentables, on prévoit que l'objectif de zéro déchet de fabrication à envoyer en décharge devienne également envisageable aux usines de pâte et de papier.

Les bons résultats en matière de déchets solides qui ont été enregistrés en 2014 par rapport à la référence de 2010 reflètent une meilleure efficacité de nos opérations, à la fois en termes de déchets générés (sept pour cent de moins) et de déchets réutilisés (57 pour cent de réutilisation par rapport à un niveau de référence de 50 pour cent). Le paramètre de notre nouvel objectif, que nous prévoyons de suivre à l'avenir, est « la réduction du pourcentage de déchets de fabrication envoyés à la décharge par tonne de pâte et de papier produits ». « Produits » signifie ici « produit commercialisable ».

Notre référence de 2010 pour le « nombre de tonnes de déchets de fabrication destinés à la décharge par 1 000 tonnes de production » était de 66 et la valeur que nous avons enregistrée en 2014 est de 55, soit une baisse de 17 pour cent et une avancée vers notre objectif de réduction de 30 pour cent d'ici 2020. Nous pensons que l'épandage des matériaux résiduels de fabrication de pâte et de papier jouera un rôle majeur dans la poursuite de notre objectif de réduction des déchets à la décharge pour 2020.